• Accueil
  • > Formation
  • > Une éducation au service de la Vie :Les apports de la communication relationnelle à la relation pédagogique

Une éducation au service de la Vie :Les apports de la communication relationnelle à la relation pédagogique

Voici le texte de présentation de la formation que je vais animer à Tanger du 19 au 21 décembre. Cette formation est organisée par la Délégation régionale du Ministère de l’Éducation nationale de Tanger et l’UNICEF.
C’est un projet qui me tient à cœur. Je vous tiendrai au courant de la suite donnée à cette formation.

Pour une école sans violence : Les apports de la communication relationnelle à la relation pédagogique
De plus en plus d’intervenants sont conscients de la nécessité d’apporter un changement plus profond dans le système éducatif. Mais, souvent, leur attention est focalisée sur les matières, les programmes ainsi que les méthodes pour transmettre ces programmes.
Pour l’« Éducation au service de la vie », les relations entre enseignants et élèves, entre élèves, ainsi qu’entre les élèves et les matières qu’ils étudient, ont aussi une importance, équivalente à celle accordée aux programmes et aux méthodes de transmission, pour la préparation de leur avenir.

Pour préparer les élèves à faire face aux défis de ce siècle et pour les aider à créer et à vivre dans un monde plus paisible, on a besoin de mettre la « Relation » au coeur de tous changement. La «Relation» qui relie, qui permet au-delà d’un échange communicationnel, le partage authentique et sincère. On a besoin d’instaurer une communication bienveillante et non-violente qui développe l’écoute empathique, l’acceptation de soi et de l’autre dans sa différence sans jugement ni préjugés. Qui nous invite inlassablement à la tolérance et qui nous permet l’accès au sens, étape importante dans la construction d’une personnalité équilibrée.
L’école marocaine reste, malheureusement, un lieu où la violence se propage comme une épidémie menaçante. Elle ne concerne pas que la violence physique palpable et quantifiable, mais aussi celle moins visible, mais ni au moins avec des conséquences graves sur l’avenir de nos enfants. Sur notre Avenir.
Nous n’arriverons jamais à contrarier les effets grandissants de cette violence, si nous nous attaquons uniquement, en aval, aux situations de crises ou incidents graves. Seule solution, à mes yeux, est de s’attaquer, en amant, aux causes réelles de la violence : le système anti-relationnel mis en place à l’école mais aussi à la maison et au quartier.
Nous avons tous à gagner de l’instauration d’un système qui inclut l’enseignement de la «Relation» au même titre que les trois composantes existantes aujourd’hui : la lecture, le calcul et l’écriture. Cela permettra à notre école « de constituer pour les élèves et les enseignants un espace de respect et de sécurité fournissant les bases d’une réelle intégration sociale, et les protégeant contre les risques d’atteinte à leur intégrité physique, psychique et morale ». Marchons tous, avec dynamisme, conviction et détermination,
vers « l’école du respect ».

Pour plus d’information sur ce projet ainsi que le dossier pédagogique merci de nous écrire sur notre adresse cnvmaroc@menara.ma

Commentaires

  1. souad dit :

    Merci Mohammed pour ce texte qui me donne espoir qu’il y a moyen de changer l’école autrement que par les programmes et les manuels. j’ai toujours cru aussi en la RELATION entre les humains et la QUALITE de cette relation; à l’école plus que nulle part ailleurs nous avons besoin d’améliorer cette relation.je suis partante pour ton projet!

  2. cnvmaroc dit :

    Salut Souad,

    Merci pour ton message et ton partage.

    Je reviens de Casa où j’ai animé deux formations pour les cadres de l’orphelinat de Sidi Bernousi. Cette formation me confirme que la Relation à Soi et la Relation à l’Autre sont à la base de tout changement. J’ai invité les participants, par des exercices, à la rencontre de ce qui est vivant en nous (notre élan de vie) ou lieu d’être presque tout le temps en rencontre avec ce qui ne fonctionne pas comme nous souhaitons. Cette rencontre, même limitée dans le temps, à donner un résultat rayonnant. Les participants sont sortis de la formation comme nouveau-nées, plainent de VIE et de vitalité et ouverts pour entamer la vie avec un autre regard.

    Cela me donne espoir et m’encourage dans ma démarche.

    Bien à toi,

    Amicalement,

  3. cncmaroc dit :

    merci cher nasraddine pour les outilles qu’on a su au dernier stage organisé a tanger du7 au 9 mai 2009.bakkali

Laisser un commentaire

joie de vivre |
Evolution humaine énergitique |
Secrétaire-Chsct-Crns |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ma vision des choses!!!
| µTime
| Boîte à idées